Bien se préparer avant son départ à l’étranger

Un départ à l'étranger, que ce soit dans le cadre d'un stage, d'un échange universitaire ou encore d'un V.I.E demande une bonne préparation.

Nous te donnons une liste des choses à ne pas oublier.

Les documents de voyages :

Si tu pars en Europe, il est possible de ne voyager qu’avec ta carte d’identité. Par ailleurs, tu n’auras pas besoin de visa pour pénétrer dans le pays. Si tu voyages hors de l’Europe, ton passeport sera nécessaire. Si tu n’en as pas, pense à le faire bien avant ton voyage, cela peut prendre jusqu’à un mois. Si tu es déjà en possession d’un passeport, vérifie bien sa date de fin, la plupart des pays demandent qu’il soit encore valide 6 mois après la fin du séjour afin de te laisser rentrer dans le pays. Tu auras aussi besoin d’un visa pour séjourner dans certains pays et selon les conditions pour lesquelles tu voyages (stage, études, vacances…) le visa et les documents à fournir ne seront pas les mêmes. Renseigne toi alors sur le site de l’Ambassade du pays où tu vas séjourner. Comme pour le passeport, prends-y toi à l’avance, le délai d’obtention d’un visa peut être très long.

 
Les assurances :

Selon si tu séjournes dans un pays européen ou non, les conditions seront différentes pour les assurances. Il faut savoir que lorsque tu es dans un pays étranger, la sécurité sociale française te remboursera sur la base du tarif conventionné en France même si le tarif dans le pays étranger est beaucoup plus important (une consultation chez le médecin aux États-Unis est de l’ordre de 80 à 100 dollars par exemple). Pour des séjours courts, ta carte bancaire te couvre généralement les frais médicaux et le rapatriement. Cependant, lors d’un séjour de plus de 3 mois, il vaut mieux prendre une assurance à part. Si tu pars en Europe, n’oublie pas de demander la Carte Européenne d’Assurance Maladie, elle permet de pouvoir être remboursé par la suite comme la carte vitale française. Pour les autres pays, ou pour un séjour plus long, nous te conseillons de souscrire à une assurance santé complémentaire. De nombreux organismes proposent des tarifs amoindris pour les étudiants. Le site International Santé te permet de comparer les différentes offres.

 
Les vaccins :

Toujours dans le domaine de la santé, renseigne-toi bien sur les vaccins ou traitements qui sont nécessaires à prendre avant ton voyage selon le pays où tu te rends. Comme pour le reste, ne t’y prends pas au dernier moment, certaines injections nécessitent d’avoir été faites 4 à 6 semaines avant le départ avant d’avoir une couverture optimale et ainsi être sûr de te protéger lors de ton séjour.

 
La carte bancaire :

Afin de ne pas avoir de mauvaises surprises lors de ton séjour, renseigne-toi auprès de ta banque sur l’utilisation de ta carte bancaire dans un pays étranger. Si tu apprends qu’il y a des frais bancaires importants lors de l’utilisation dans un pays hors de la France, n’hésite pas à demander l’ouverture d’un nouveau compte avec une carte plus avantageuse. La majorité des établissements bancaires possèdent des cartes où il n’existe pas ou très peu de frais pour une utilisation de cette dernière à l’étranger. N’oublie cependant pas que tu auras quasiment systématiquement des frais bancaires dans le pays étranger, d’où la nécessité de limiter ceux liés à la France. Tu peux également te renseigner sur l’ouverture d’un compte bancaire dans le pays où tu te rends. Cependant une ouverture pouvant être compliquée notamment en terme de documents à fournir, pose toi la question sur la nécessité de cette démarche. Si tu ne possèdes pas de rentrée d’argent venant du pays où tu te rends, il est souvent peu productif d’ouvrir un compte bancaire dans ce pays.

 
Le permis de conduire :

Si tu as le permis de conduire, renseigne-toi sur l’utilisation de ce dernier dans le pays où tu te rends. En Europe, tu peux généralement conduire avec ton simple permis français. Dans les pays hors Europe, il est préférable de faire la demande d’un permis de conduire international afin de ne pas avoir de problème une fois sur place.

 
L’abonnement téléphonique :

Pour ton abonnement téléphonique, tout va dépendre du pays et de la durée de ton séjour. S’il s’agit d’un pays européen avec un séjour plutôt « court » (3 mois et moins), tu peux garder ton abonnement téléphonique français. Les prix des abonnements étant très intéressants en France par rapport à la majorité des autres pays européens, cela peut te permettre de réaliser des économies. Si tu pars dans un pays hors-Europe ou si ton séjour est supérieur à 3 mois, il est préférable de prendre un abonnement dans le pays où tu te rends afin de ne pas engendrer de frais supplémentaires inutiles. L’idéal est encore de te renseigner sur les différents opérateurs une fois arrivé sur place, la plupart tenant des stands dans les halls d’aéroports. Et de même n’oublie pas de résilier ton abonnement téléphonique français juste avant ton départ.

 
La résiliation des contrats :

Comme pour ton abonnement téléphonique, si tu pars pour un séjour plutôt long, n’oublie pas avant ton départ de faire rediriger ton courrier soit à une adresse de l’un de tes proches en France, soit directement à ton adresse à l’étranger, et de résilier tes différents abonnements. Salle de sport, Internet, gaz et électricité, etc., la plupart des enseignes ne te prélèveront pas de frais si te peux apporter la preuve de ton déménagement à l’étranger.

 
L’estimation du budget :

Part très importante de la préparation avant le départ à l’étranger, il est souvent nécessaire de faire une estimation des frais que tu auras à l’étranger, et notamment lors de ton arrivée. Tarif des premières nuitées à l’hôtel ou en auberge de jeunesse, premier loyer à payer sans oublier la caution qui coûte généralement également un loyer, ouverture d’une ligne téléphonique, ouverture d’un compte en banque… Une expatriation coûte chère et pour ne pas avoir de surprises, mieux vaut avoir calculé un minimum son budget.

 
Se renseigner sur le pays :

Avant ton départ, il est également préférable de te renseigner un minimum sur le pays dans lequel tu te rends, notamment sur la culture. Il y a des choses à faire et ne pas faire et mieux vaut connaitre un minimum les us et coutumes du pays afin de ne pas froisser les habitants de ce dernier. De même cela permettra de te donner un premier aperçu des habitudes.

 
La déclaration comme expatrié :

Tu peux tout d’abord t’inscrire sur Ariane afin de te déclarer auprès du gouvernement comme étant dans un autre pays. Cela te permet également de recevoir des alertes lorsque des événements se produisent dans le pays où tu te trouves (catastrophes naturelles, attentats…) et permettre la simplification de ton rapatriement en France si cela est nécessaire selon la gravité de l’événement. De plus, pour pouvoir notamment voter à l’étranger, il faut ensuite que tu t’inscrives sur le Registre des français établis hors de France auprès du consulat dont tu dépendras ce qui permettra de simplifier les démarches.

 

Ainsi ces premiers conseils te donnent un aperçu de la préparation à laquelle tu dois faire face avant ton départ à l’étranger. Une expatriation réussie passe avant tout par une préparation réussie et nous te conseillons ainsi de t’y prendre au moins 6 mois à l’avance. Et si tu souhaites partir à l’étranger mais que tu ne sais pas sous quel statut, n’hésites pas à consulter notre articles sur le mode d’emploi du V.I.E qui te permet de travailler à l’international.

  • Share this post

Leave a Comment