Le V.I.E : mode d’emploi

Pause dans tes études ou tout juste arrivé sur le marché du travail, tu souhaites acquérir une expérience longue à l'étranger ?

Et pourquoi pas le V.I.E ? Petit mode d'emploi de cette formation.

 

Qu’est-ce que le V.I.E ?

Le Volontariat International à l’Étranger (V.I.E) permet d’obtenir une expérience à l’étranger pour une durée comprise entre 6 et 24 mois dans une entreprise française. Tout jeune ressortissant de l’Espace Économique Européen et âgé de 18 à 28 ans peut prétendre à cette mission internationale. Le but est d’intégrer une entreprise française basée à l’étranger afin d’acquérir une expérience professionnelle à l’international. Le contrat se fait via Business France, l’organisme qui s’occupe des V.I.E. Dès lors, il n’y a pas de lien contractuel direct entre l’individu et l’entreprise d’accueil.

le V.I.E c'est quoi

Quelles sont les conditions pour être éligible ?

Il n’y a pas de profil type des candidats qui partent en V.I.E, cependant certaines conditions sont obligatoires :

  • Avoir entre 18 et 28 ans (lors de la date d’inscription l’individu doit avoir moins de 28 ans et le départ en mission doit avoir lieu au maximum le jour du 29ème anniversaire)
  • Être de nationalité française ou ressortissant de l’Espace Économique Européen
  • Avoir un casier judiciaire vierge
  • Ne pas être lié contractuellement avec une entreprise privée ou publique

 

Quelles sont les destinations ?

Avec plus de 130 destinations il est possible d’effectuer son V.I.E un peu partout dans le monde. Mais les postes ne s’arrêtent pas à ces pays. En effet, le V.I.E s’effectue dans toutes entreprises françaises implantées à l’étranger. Si tu décides donc de faire des démarchages d’entreprises de ton côté, il se peut que tu trouves une entreprise dans un pays qui n’est pas listé. Ton V.I.E sera cependant valide.

Les destinations qui accueillent le plus de jeunes français dans le cadre des volontariats sont actuellement l’Allemagne suivi du Royaume-Uni, des États-Unis et de la Chine.

Il ne faut cependant pas négliger que certains pays peuvent avoir des conditions d’accès qui leurs sont propres. Par exemple, la Chine n’accueille que des individus possédant une expérience professionnelle d’au minimum deux ans et l’obtention d’un visa au Brésil peut être très long (de l’ordre de 5 mois environ). N’oublie pas de te renseigner avec précision sur les conditions particulières du pays dans lequel tu souhaiterais réaliser ton V.I.E.

 

Quelle est la rémunération ?

Il s’agit ici d’une formation professionnelle dispensée par des compagnies françaises. La rémunération est donc obligatoire peu importe les lois du pays. L’indemnité est composée de deux sommes : une partie commune à toutes les missions et une partie calculée en fonction du pays d’accueil. La partie commune est de 723,99€. Le reste varie ensuite. L’indemnité peut alors être de l’ordre de 1 940,02€ en Allemagne, 1 908,65€ dans la partie francophone du Canada ou encore 2 722,90€ à Hong-Kong. Tu pourras retrouver la totalité des indemnités pratiquées par pays juste ici.  Enfin, il est nécessaire de préciser que cette rémunération n’est pas un salaire à proprement parlé. Tu seras donc exonéré de charges sociales et tu ne payeras pas non plus d’impôts. Légère nuance à apporter : cette indemnité ne te permettra pas de cotiser pour le chômage.

 

Comment se passe la recherche d’une entreprise ?

La première étape lors de la recherche d’un V.I.E est l’inscription sur le portail du Civiweb, obligatoire pour une volonté d’effectuer ce volontariat. Le site dispose d’une centaine d’offres régulièrement mises à jour. Tu peux ensuite utiliser toutes les méthodes classiques de recherches d’un emploi. Le réseau social Linkedin ou le site internet Action Emploi ont pas exemple de nombreuses offres. Cependant il ne faut pas négliger que selon les chiffres parus dans le magazine Le Point, seul 30% des contrats ont été trouvé grâce à Internet. Tu peux alors commencer tes recherches par les espaces « recrutement » des sites internet des groupes français, mais aussi par ton réseau personnel et professionnel et dans les événements de types salons professionnels. N’hésite pas également à démarcher de ton côté les entreprises françaises installées à l’étranger, la plupart ne connaissant pas ce contrat V.I.E. Tu pourras mettre en avant auprès des compagnies la souplesse dans la gestion (contrat renouvelable, gestion administrative et juridique délégué à Business France…) et le coût attractif (statut public qui exonère l’entreprise de tous liens contractuels et de charges sociales, possibilité d’intégrer ce coût dans un contrat d’assurance-prospection de la COFACE ou le coût peut être minoré par des aides régionales ou départementales pour les PME/PMI).

comment trouver un V.I.E

Quelles sont les avantages pour les volontaires ?

Le V.I.E te permettra tout d’abord d’acquérir une expérience à l’international. Celle-ci peut être plus ou moins longue puisque le contrat peut être prolongé jusqu’à 24 mois. Elle permet alors une plus-value non négligeable sur le CV ainsi que la possibilité de prétendre à des salaires plus élevés par la suite. En effet, le taux d’embauche en fin de mission est de l’ordre de 94% dont 75% qui ont décroché un CDI dans les 4 mois suivant la fin du volontariat. Il te permettra également de développer ton réseau professionnel et d’intégrer à long terme une entreprise dans un pays étranger. Il est important de souligner qu’un volontaire sur deux se voit proposer un CDI à la suite de la fin de sa mission. En outre, les frais de voyages sont pris en charge par l’employeur et une aide au logement peut être proposée par l’organisme d’accueil. Enfin, et malgré le fait que tu ne cotiseras pas pour le chômage pendant cette période, la mission te permettra cependant de valider les trimestres pour la retraite.

Ainsi, le Volontariat International à l’Étranger présente de nombreux avantages si tu souhaites acquérir une expérience à l’international directement en sortie d’études ou lors de tes premières années professionnelles. 98% des anciens volontaires le recommanderaient et 75% estiment qu’il a représenté un accélérateur de carrière. Par ailleurs, le contrat gagne en popularité et Business France, organisme en charge des V.I.E, prévoit une augmentation des départs d’ici 5 ans. Le gouvernement a fixé un objectif de croissance de 20%. Ainsi, si tu souhaites t’expatrier et que tu as entre 18 et 28 ans, renseigne-toi sur ce programme qui peut représenter un véritable tremplin dans ta vie professionnelle ! Et si tu préfères finalement te diriger vers un stage, n’hésite pas à regarder nos différentes offres juste ici.

  • Share this post