La recette de la lettre de motivation en anglais

La lettre de motivation en anglais diffère quelque peu de notre traditionnelle lettre de motivation destinée aux entreprises françaises.

On te donne tous les conseils pour une lettre de motivation en anglais réussie.

La « cover letter » dans le jargon anglo-saxon a tendance à s’effacer peu à peu afin de laisser place aux « e-mails » de motivation. En effet, de plus en plus de candidatures se font via un e-mail envoyé au recruteur et il est désormais courant de résumer sa motivation dans le corps du mail. Mais que cela soit pour une lettre de motivation classique, ou pour un e-mail de motivation, voici quelques conseils afin de réussir sa rédaction :

 

Être concis :

Pour les anglo-saxons, le CV est l’élément le plus important de ta candidature. Il reprends toutes tes expériences et suffit normalement à mettre en avant tes compétences. C’est pourquoi il doit être particulièrement bien rédigé. Nous t’invitons donc à consulter notre article sur le CV anglophone afin d’être sûr de ne pas faire d’erreurs. Dès lors cela signifie que ta lettre de motivation doit être plus synthétique que celles habituellement rédigées pour les recruteurs français.

En effet, nous l’avons déjà vu lors de la rédaction du CV, les recruteurs anglo-saxons aiment les faits. Rien ne sert donc de vanter ton amour pour la société à laquelle tu postules (même s’il est toujours nécessaire de montrer que tu connais un minimum l’entreprise), l’important ici est de démontrer ce que tu as gagné de tes expériences professionnelles : par des chiffres et/ou des réalisations. Aussi, il est préférable de mettre en avant tes expériences et les qualités humaines que tu as pu acquérir plutôt que tes diplômes.

 
Mettre l’accent sur la différence :

 L’un de tes avantages est d’être d’une nationalité différente de la plupart des candidats qui postulent pour le même poste que toi. Ainsi, il est important de mettre en avant cette différence et d’expliquer ce qu’elle peut apporter à la société. Trouve donc des points à mettre en avant : maitrise d’une langue supplémentaire, connaissances techniques ou culturelles différentes en plus… Aussi, lors de ton explication sur ta motivation à travailler à l’étranger, ne dénigre pas ton pays d’origine. Cela pourrait pousser le recruteur à croire que tu fuis ton pays ce qui n’est jamais positif. Essaye plutôt de trouver des points avantageux pour toi à travailler à l’étranger : multiculturalisme, acquisition de nouvelles compétences, travailler dans un environnement international…

 
Ne pas être impersonnel :

Cela vaut également pour la France mais ce conseil est encore plus vrai pour les pays anglo-saxons. Il est important de personnaliser au maximum ta lettre de motivation. L’idéal serait bien sûr d’en rédiger une nouvelle à chaque entreprise, mais à minima, inscrit le nom du recruteur avec son patronyme et sa civilité lorsque tu écris « à destination de… », et personnalise au maximum les expériences que tu mentionnes en essayant de rattacher chaque compétences gagnées aux compétences demandées dans la fiche de poste. De même, si tu as effectué lors de tes expériences professionnelles des missions qui sont similaires à celles citées dans la fiche de poste, met ces dernières en avant. Enfin essaye de parler de l’entreprise, de ses valeurs, de son histoire. Cela démontrera aux recruteurs que tu t’es intéressé à la société ce qui ne pourra être que bénéfique et constituera une preuve supplémentaire de ta motivation.

 

Enfin, et dernier conseil important, n’oublie pas de te faire relire, l’idéal par un anglophone natif. Et si tu as besoin de plus de conseils selon le pays où tu postules, le site Monster Job finira de te donner tous les conseils nécessaires juste ici.

  • Share this post

Leave a Comment